Quel suspense !

– Moi, confie une dame à une amie, ce sont les livres où l’on n’arrive pas à savoir comment les choses vont finir, où, jusqu’au dernier instant, il y a du suspense, où cela peut se terminer aussi bien en apothéose qu’en catastrophe, que je préfère.
– Vous avez un titre en tête en me disant cela ?
– Oui, mon livre de cuisine…

Rat de bibliothèque

dessin de Yelch sur les rats de bibliothèque
Rat de bibliothèque

Rat : « C’est un rat de bibliothèque… »
(caricature de rat de bibliothèque)

Les grandes vertus d’André Comte-Sponville

dessin de Miss Lilou sur le Petit traité des grandes vertus d’André Comte-Sponville
Les grandes vertus d’André Comte-Sponville

La politesse – la fidélité – La prudence – La tempérance – Le courage – La justice – La générosité – La compassion – La miséricorde – La gratitude – L’humilité – La simplicité – La tolérance – La pureté – La douceur – La bonne foi – L’humour – L’amour
(caricature des grandes vertus – Dessin du 5 juin 2019)

Mon premier Strange

Planche de bande dessinée réalisée par Zaïtchick sur le magazine Strange
Mon premier Strange

Lassé que je ne lise que « des Pifs et des Pafs », mon grand-père m’avait acheté Strange… Frisano, Colan, Milgrom, Palmer, Romita m’ouvraient les portes d’un nouvel univers… L’univers Marvel ! J’étais… l’intrépide Dare-De-Ville (alors, fripon, on maraude ?), j’étais… l’invincible Irone Mane (en garde griffe jaune !), j’étais… Captin Marvelle (poseur), j’étais… Spidé (je te paie une toile Ock !). Qu’est-ce qui aurait pu dépasser ces héros ?
(dessin du 18 février 2011)

Une planche réalisée pour un concours. Que je ne reverrai jamais. Strange était une revue des éditions Lug qui proposait des bandes dessinées Marvel : L’Intrépide Daredevil, L’Invincible Iron Man, Captain Marvel, L’Homme-Araignée…

Autant de personnages qui « nous aidaient à grandir » comme l’a si bien dit Martin Winkler. Mon premier Strange, c’était le numéro 82, octobre 1976…

Zaïtchick – Les tribulations d’un Pékin en Chine

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Zaïtchick – Les tribulations d’un Pékin en Chine

(dessin du 15 février 2011)

Les tribulations d’un pékin en Chine de Philip K. Duck aux éditions Les Mutants électriques.

Enfin, la fausse couv’ réalisée en 2011 avec clin d’œil à Philip K. Dick, l’auteur du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques (jeu de mots sur sheep – mouton – et chip – puce électronique – intraduisible en français), à l’éditeur homonyme et à Jules Verne pour ses Tribulations d’un Chinois en Chine (qui donna au cinéma un film avec Belmondo très proche de l’esprit de Tintin.)