De lourdes conclusions

Les perles : la justice

Un prévenu suspect de fausse facturation n’a pas cru bon de prendre un avocat. Mais pour se défendre, il n’a rien trouvé de mieux que d’adresser à ses juges un carton entier de conclusions, et en recommandé, s’il vous plaît ! Plus embarrassé qu’autre chose, le président n’a pu s’empêcher de lui conseiller : « À l’avenir, si vous pouviez vous dispenser de ce genre d’initiatives ! J’ai déjà du mal à caser les douze tomes du dossier ! »

La trompeuse trompée…

– Mon mari réclame le divorce à son profit, raconte une dame à une amie, alors que c’est parce qu’il m’a menti, que notre union s’est brisée.
– C’est incroyable, ça ! Tu l’as dit au juge ?
– Bien sûr, mais c’est un homme, alors il donne raison à mon mari. Enfin, s’il n’était pas rentré à l’improviste un mardi, alors qu’il m’avait raconté qu’il serait en voyage d’affaires jusqu’au mercredi, jamais il ne m’aurait surprise avec notre voisin de palier !

Ça va péter !

Les perles : Jawad Bendaoud

« Depuis tout à l’heure vous dites des trucs, je ne dis rien, mais faites attention, à un moment ça va péter monsieur le juge ! »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 30 novembre 2018)

Il n’a pas tout compris

Les perles : la justice

Satisfait d’un jugement qui vient pourtant de le condamner, un prévenu se tourne vers ses juges : « Voilà un bon tribunal ! Je reviendrai ! »

Parodie de justice

Les perles : la justice

Pour dénoncer sa mise en examen dans une affaire de double assassinat sur fond de « guerre des cliniques », un chef d’entreprise monte une pièce de théâtre intitulée Justice privée. Le rôle des juges d’instruction y est tourné en dérision. La pièce, très décapante, est jouée à Paris et Marseille. Les avocats qui l’ont vue ont apprécié. Les juges moins. Normal…