blague sur les ivrognes

Le conducteur ivre

Un homme rentre en piteux état.
– J’espère que tu n’as pas bousillé notre voiture ! s’écrie sa femme.
– Hélas, si, mais, j’ai une excuse : le conducteur du véhicule qui m’a heurté violemment était complètement soûl.
– Qu’est-ce qui te permet d’affirmer qu’il était complètement soûl ?
– C’est la seule explication : il conduisait un platane.

L’éléphant rose en laisse

Un monsieur, dans la rue, tient en laisse un éléphant rose. L’animal n’a pas l’air docile et ne veut pas suivre. Au bout d’un moment, excédé, le monsieur se retourne et dit :
– Si tu continues à tirer comme ça, j’arrête de boire et il n’y aura plus d’éléphant !

L’ivrogne dans le bus

Un ivrogne bien imbibé monte dans un bus, s’installe et se met à crier :
– Tous les types qui sont derrière sont des pédés, ceux qui sont à côté des cocus et ceux qui sont devant sont des connards !

Le chauffeur, entendant ça, indigné, freine brusquement et arrête le bus. Tous les passagers sont déséquilibrés et manquent de se casser la figure.

Il attrape alors l’ivrogne et lui demande d’un ton menaçant :
– Répète un peu… C’est qui les pédés, les cocus et les connards ?

L’ivrogne répond :
– Qu’est-ce que j’en sais moi maintenant… Avec ton freinage à la con, tu les as tous mélangés !

Le bon alcoolique

Un ivrogne dit à un ami :
– Je suis le plus heureux des hommes depuis que je fais partie de la ligue antialcoolique.
– Qu’est-ce que tu fais là-bas ?
– Moi, je suis le mauvais exemple.