Le morceau de politesse

À l’occasion du Mardi Gras, une mère de famille a organisé une petite fête enfantine. L’un des jeunes invités redemande un morceau de gâteau.
– Voyons, dit gentiment l’organisatrice, ta maman ne t’a donc jamais dit qu’un garçon bien élevé ne doit pas redemander du gâteau ?
– Si, madame. Mais elle ne savait sûrement pas que les morceaux seraient si petits.

Le pickpocket mondain

Le juge d’instruction :
– Comment vous ici, un pickpocket dans cette soirée mondaine ! Je vais prévenir le maître de la maison.

Le pickpocket :
– N’en faites rien : c’est lui qui m’a invité pour récupérer son argenterie dans les poches de ses invités.

Soirée chez les manchots

– Je voudrais, dit un homme à un tailleur, que vous me confectionniez un smoking que je porterai avec une chemise blanche à plastron.
– Vous êtes peut-être engagé comme extra pour servir le champagne aux invités d’un cocktail ?
– Non. Je vais en vacances en Antarctique où j’aimerais passer inaperçu sur la banquise, pour photographier les manchots.

Superstition aïe, aïe, aïe !

Un invité s’étant décommandé à la dernière minute, la maîtresse de maison s’écrie, paniquée :
– Mais … nous allons être treize à table !

L’un des convives la rassure alors, d’un air gourmand :
– Ne vous tracassez pas, chère amie, je mange comme quatre !

Le piment de la vie

Lors d’un repas de noces, un invité dit à sa voisine de table :
– Savez-vous ce que j’aime dans la vie ? C’est d’ajouter aux choses les plus insignifiantes de la vie, un piment de danger.
– Ah ! bon, répond la voisine, maintenant je comprends pourquoi vous mangez vos petits pois avec un couteau.