Finissons ensemble…

À des invités qui s’incrustent, une dame propose :
– Que puis-je vous offrir, encore ? Le vin, c’est terminé. Les digestifs, on en a fait le tour. Un tilleul menthe, c’est loin déjà. On pourrait peut-être fêter le lever du jour avec un café et des croissants.

Ben, elle voulait savoir !

Dans un bal costumé, un jeune homme venait d’inviter à danser une charmante jeune fille dont la robe imprimée représentait la carte de Paris. Soudain retentit le bruit d’une gifle magistrale appliquée sur la joue du malheureux danseur. On lui demanda ce qui s’était passé.
– Je n’y comprends rien, dit-il penaud. Elle m’a demandé où j’habitais. J’ai mis le doigt sur Montparnasse et c’est alors que tout est arrivé.

La première fois

La première fois que j’ai eu le droit de ramener une fille dormir à la maison, ma mère m’a dit : « change tes draps ce serait dommage qu’elle tombe enceinte rien qu’en s’asseyant sur ton lit. »

L’invitation oubliée

Une femme dit à son mari :
– Mon Dieu, mon chéri nous avons oublié d’inviter tante Jeanne pour le pique-nique. Téléphone-lui tout de suite.

Le mari téléphone aussitôt et se répand en excuses :
– J’étais au courant répond la tante, mais je ne viendrai pas. C’est trop tard, j’ai déjà prié pour qu’il pleuve.

Déjà la grosse tête

Jérôme, un jeune acteur, a rendez-vous avec un imprésario dans un grand café parisien. Arrivé en avance, il aperçoit Gérard Depardieu à une table voisine. Il va le voir et lui demande s’il pourrait venir le saluer pour épater l’imprésario lorsqu’il arrivera. Se rappelant ses débuts, Gérard Depardieu accepte. Il passe donc voir Jérôme à l’arrivée de l’imprésario :
– Salut, Jérôme, il faudra qu’on se revoie pour un bon resto !
– Écoute, Gérard, tu ne vois pas que je suis occupé ?