blague sur les infirmières

Le chirurgien désespéré

Une infirmière confie son étonnement à une collègue :
– C’est incroyable… Tous les patients de ce matin étaient déjà passés sur le billard le mois dernier !
– Il y a une bonne raison à ça. Le chirurgien recherche comme un fou sa gourmette !

Échange de mari

Une infirmière entre dans le bureau de son chef de service :
– Il nous arrive une drôle d’histoire ! J’ai eu au téléphone une dame qui, en défaisant les bandelettes du blessé que nous lui avons rendu, s’est aperçue que ce n’était pas son mari !

Surprise totale du chef de service. Et l’infirmière d’ajouter précipitamment :
– Je vous fais remarquer qu’elle nous le signale seulement, elle ne se plaint pas !

Laissez Mamie en pet !

Mamie vient d’arriver à la maison de retraite et tout le monde est aux petits soins. Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l’assoient sur un fauteuil face à la fenêtre donnant sur un magnifique jardin.

Tout semble parfait, mais après un moment elle commence à se pencher lentement sur la droite ! Immédiatement deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil.

Tout semble retourner à la normale, quand elle recommence à se pencher lentement sur la gauche ! Les infirmières accourent et une fois de plus essaient de la remettre d’aplomb.

Quelques jours plus tard, la famille arrive pour voir comment va Mamie.
– Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi ?
– C’est pas mal du tout, à part qu’ils ne me laissent pas péter !

Oh la bourde…

Dans une clinique, une patiente dit à un interne :
– Je vous félicite pour votre façon de faire les piqûres : je n’ai absolument rien senti. Mais je suppose que vous n’avez pas encore beaucoup d’expérience ?
– En effet, à quoi voyez-vous cela ?
– Vous avez planté l’aiguille de la seringue dans votre bras au lieu du mien.

C’est si simple la médecine

Une grande tension régnait dans la salle d’opération. Le gynécologue et le chirurgien s’affairaient à une césarienne compliquée. Plus tard, après que tout se fut très bien passé, l’anesthésiste demanda si c’était une fille ou un garçon.
– Je ne sais pas, répondit le chirurgien qui n’a pas pris garde à ce détail.
– Moi non plus, dit le gynécologue.

Une jeune infirmière stagiaire qui participait à l’opération, s’avança timidement :
– Je vous prie de m’excuser, mais si vous me permettiez de voir le bébé un instant, je pourrais peut-être vous renseigner…