Le bonheur du mariage

« Pour moi, un mariage heureux, c’est l’union d’un homme sourd avec une femme aveugle. »

Samuel Taylor Coleridge

Le nouveau paralysé

Robert rencontre son vieil ami Bernard. Stupeur ! Celui-ci est en fauteuil roulant…
– Oh mon pauvre qu’est-ce qui t’est arrivé ? Ne me dis pas que tu es paralysé…
– Ne t’inquiète pas, lui répond Bernard en lui faisant un clin d’œil.
– J’ai trouvé une combine super pour gagner du blé : j’ai eu un accident de voiture et j’en ai profité pour simuler une paralysie totale et définitive !
– Ouais cool, répond Robert, Mais comment tu vas faire à l’avenir ? Te voilà condamné à rester en fauteuil en permanence…
– Penses-tu. La semaine prochaine je vais en pèlerinage à Lourdes !

Pas de bras, pas de braguette

Un pauvre homme qui n’a plus de bras mendie à la porte de l’église. Il a posé à ses pieds une pancarte où est écrit : « Je ne veux pas d’argent. Je ne veux pas de travail. Je ne veux pas de nourriture. »

Une gentille vieille dame s’arrête, lit le message et se penche vers lui :
– Que désirez-vous alors ?
– Si vous pouviez m’aider à ouvrir les boutons de ma braguette, pour que je puisse enfin aller faire un petit pipi !

La vulgarité des jeux de grattage

Au bureau de tabac du coin, une jeune et jolie buraliste vient de s’installer pour la première fois derrière son comptoir.

Quand se présente un type gros et adipeux qui soudain, devant elle, lève les mains en l’air en faisant semblant de palper de l’argent puis redescend ces mains pour se gratter les parties pour finir les mains en bas en simulant une masturbation. La jeune fille, surprise et courroucée, l’engueule :
– Mais enfin ! Ça va pas ? Qu’est-ce que vous voulez ? Espèce de pervers !

Le gros type se réexécute toujours sans un mot : il lève les mains en l’air en faisant semblant de palper de l’argent puis redescend ces mains pour se gratter les parties pour finir les mains en bas en simulant une masturbation.

Cette fois c’en est trop pour la jeune fille qui, outragée, part en courant voir son patron :
– Ecoutez, venez voir mais il y a un gros type obscène qui fait plein de geste dégoutant devant moi !

Et le patron, en voyant le type lui répond :
– Ne vous en faites pas ! C’est Robert, un sourd-muet. Il veut juste un Millionnaire, deux Morpions et un Solitaire…

Le handicap moteur

Les perles : les assurances

« Le blessé ne peut pas être handicapé moteur puisqu’il était piéton quand la voiture l’a renversé. »