blague sur les gifles

Le gamin au sex-shop

Un gamin d’une dizaine d’année marche tranquillement dans la rue lorsqu’il rencontre son grand-père :
– Bonjour Papi !
– Salut fiston, ça va ?
– Ça va bien Papi, et toi ?
– Oh, j’ai toujours mes problèmes de prostate mais sinon ça va. Et toi l’école ?
– Oh ! l’école ça va, la maîtresse est jolie et sympa.
– Et où tu vas comme ça ?
– Moi, ben, je vais au sex-shop.
– P’tit salopiot…
Et vlan ! Le grand-père file une grande gifle au gosse.

Le gamin poursuit son chemin et rencontre sa grand-mère :
– Bonjour Mamie !
– Bonjour mon chéri ! Tu vas bien ?
– Oui, oui, l’école ça va etc., etc.
– Et où tu vas comme ça ?
– Ben, au sex-shop…
– P’tit cochon…
Et re-vlan !

Le soir en rentrant chez lui avec les joues bien rouges, il rencontre son père sur le palier :
– Bonsoir mon chéri tu vas bien ?
– Oui, ça va, mais la prochaine fois, ton chapeau tu iras le rechercher toi-même.

Et la mauvaise foi, on en parle ?

Une femme va chez un avocat pour demander le divorce. Il lui dit :
– Il nous faut trouver une bonne raison. Est-ce que votre mari boit ?
– Non ! Je bois trois fois plus que lui !
– Est-ce qu’il vous donne de l’argent ?
– Il n’a pas intérêt à garder un centime, sinon, je lui donne une gifle.
– Est-ce qu’il vous frappe ?
– Non ! C’est plutôt moi qui suis un peu vive !
– Et en matière de fidélité ?
– Alors là, on le tient. Notre deuxième n’est pas de lui !

Ben, elle voulait savoir !

Dans un bal costumé, un jeune homme venait d’inviter à danser une charmante jeune fille dont la robe imprimée représentait la carte de Paris. Soudain retentit le bruit d’une gifle magistrale appliquée sur la joue du malheureux danseur. On lui demanda ce qui s’était passé.
– Je n’y comprends rien, dit-il penaud. Elle m’a demandé où j’habitais. J’ai mis le doigt sur Montparnasse et c’est alors que tout est arrivé.