blague sur les fous

Un croissant sur le pouce

Dans un hôpital psychiatrique, un infirmier dit au médecin :
– Je crois qu’il faudrait surveiller le nouvel arrivant de la chambre 27. À l’heure du petit déjeuner, il trempe son pouce dans son café et le mord en prétendant que c’est un croissant.
– Ah ! fait le médecin, c’est très intéressant. Et dites-moi, est-ce qu’il le beurre ?

Le sucre dans la piscine

Dans le parc d’un hôpital psychiatrique, deux pensionnaires sont allongés au bord de la piscine. L’un d’eux se penche vers le bassin pour boire une gorgée d’eau qu’il recrache aussitôt, l’air écœuré :
– Qu’est-ce qui ne va pas ?
– J’ai mis un morceau de sucre dans la piscine et ça n’a pas le goût !
– C’est normal, mon vieux, tu n’as pas remué !

Des chiens et des pierres

C’est en hiver. Dans la cour d’un établissement psychiatrique, les pensionnaires se promènent. Le chien du gardien qui gambade dans la cour, s’approche de l’un d’eux. Apeuré, celui- ci se baisse pour ramasser une pierre. Mais celle-ci reste collée au sol par la gelée. Alors, il s’enfuit vers la porte. Le gardien l’arrête :
– Où courez-vous comme ça ?
– Je m’en vais. C’est une maison de fous ici ! Les chiens sont en liberté mais on attache les pierres.