Les allumettes suédoises

Un aborigène fait régulièrement quinze kilomètres pour venir s’approvisionner au magasin général du dernier village à la limite du désert australien. Un jour le vendeur lui dit :
– Tu continues toujours à allumer ton feu en frappant deux silex l’un contre l’autre ?
– Oui, oui !
– Je vais te montrer un truc qui va te simplifier la vie. Ce sont des allumettes suédoises. Regarde.

Le vendeur frotte une allumette sur son jean et aussitôt, l’allumette s’enflamme.
– Alors qu’est-ce que tu en dis ?
– C’est bien pour toi, répond l’aborigène, mais tu ne crois quand même pas que chaque fois que je vais faire du feu, je vais me taper quinze kilomètres pour t’emprunter ton pantalon ?

Le matin au coin du feu

Au Québec, par un matin d’hiver glacial, un fermier partant pour la ville voit son voisin en train de casser du bois. Rien d’étonnant à cela, sauf que ledit voisin n’a pour tout vêtement que son mince pyjama.
– Joseph ! crie le fermier. Pourquoi diable casses-tu du bois en pyjama par ce froid ?
– Pardi, riposte Joseph, j’ai plus d’bois dans ma remise et je m’suis toujours habillé le matin devant un bon feu et c’est pas aujourd’hui que j’vais changer !

Le peintre chauffagiste

Une jeune femme, solidement ficelée à un poteau au-dessus d’un tas de fagots, pose pour un peintre qui brosse un tableau représentant Jeanne d’Arc au bûcher.
– Si jamais vous avez froid, fait l’artiste avec sollicitude, dites-le moi, j’allumerais le feu.