Le sperme du divorce

C’est l’histoire d’un engagé de la Marine qui s’est toujours fait fort de tromper sa femme à chaque escale. Mais un beau jour, son épouse apprend les infidélités de son matelot volage…

Alors qu’il fait escale aux antipodes, on lui remet un paquet envoyé par sa femme. Le marin déballe le paquet et trouve à l’intérieur une boite métallique dans laquelle se trouvent un bon kilo de gaufrettes faites-maison, ainsi qu’une cassette vidéo de ses émissions télévisées préférées.

Ravi de pouvoir enfin oublier le mal du pays, le soir même, le marin invite ses copains à regarder la cassette avec lui, tout en dégustant les petits gâteaux.

Une bonne dizaine de marins sont réunis dans la cabine et rigolent de bon cœur devant les « Guignols » de Canal+ lorsque, au beau milieu de la cassette, les marionnettes cèdent la place à un enregistrement vidéo fait avec la caméra familiale.

La scène est édifiante : on voit l’épouse du matelot en train de prodiguer des caresses buccales au meilleur ami du mari !!! Le tout dure une quinzaine de secondes ; des secondes qui semblent durer des heures pour le marin, devenu soudain aussi blanc qu’un linge, alors que ses potes s’étranglent de rire…

Et puis l’ami du matelot, au paroxysme du plaisir atteint enfin l’extase et « crache sa purée » comme on dit… L’épouse se retourne alors lentement vers la caméra, elle tend la main vers un objet hors du champ qui s’avère être un bol rempli de pâte à gaufrette… Et elle crache ce qu’elle vient de prendre en bouche dedans !

Ceci fait, elle regarde fixement l’objectif et dit :
« Je veux divorcer… »

Du bruit dans le couple

La scène se passe dans un bar. Deux amis discutent.
– Tu sais pas quoi, je viens de m’acheter la dernière Peugeot toute électrique.
– Ah, c’est bien ça, c’est économique, ça pollue pas, c’est bien !
– Nan nan, je m’en fous ça, je l’ai achetée parce que ça fait pas de bruit. Comme ça quand je rentre à 4 heures du mat, ben ça ne fait pas de bruit. Puis j’ai acheté un portail électrique télécommandé, monté sur vérins hydrauliques, comme ça, quand j’arrive, j’appuie sur un bouton et ça ouvre le portail sans faire de bruit. Puis j’ai acheté aussi un revêtement spécial pour mon goudron, quand je roule dessus, ça fait pas UN bruit dis donc, dans la maison, t’entends rien, mais alors RIEN du tout. J’ai aussi molletonné la niche de mon chien, comme ça quand je rentre, il m’entend pas, il aboie pas et pis même s’il aboyait, ça s’entendrait pas dans la maison. J’ai monté ma porte de garage aussi sur vérin hydraulique et j’ai mis dans mon garage le même revêtement que dans mon parking. Dans la maison, je te jure, tu n’entends pas un chouïa de bruit… J’ai remplacé mes escaliers en bois par des escaliers en pierre avec de la moquette dessus, quand tu marches là-dessus, ça fait pas un poil de bruit, t’entends rien. J’ai viré les portes aussi, pour ne pas avoir à les ouvrir. J’ai acheté aussi le dernier matelas Epéda multi spires, quand tu t’assoies dessus, déjà ça fait pas un bruit et la personne qu’est allongée à coté, elle bouge pas d’un millimètre… Et ben malgré tous ces investissements, quand je rentre à 4 heures du mat, ça réveille ma femme et j’ai droit à la scène : « T’étais où ? T’as encore pris une murge avec tes débiles de copains, et gnagnagna et gnagnagna !!! »
– Ah ben mon pov’vieux, moi si tu savais, quand je rentre à 4 heures du mat’ avec le Range Rover 2,5 litres diesel, je mets un petit coup sec dans mon portail en métal pour l’ouvrir, ça fait un boucan du tonnerre. Puis je rentre dans ma cour, je me fais deux ou trois freins à mains pour la forme. Le chien il braille comme pas permis. Je rentre dans mon garage, pareil, en mettant un petit coup sec avec la bagnole, je sors en chantant à tue-tête. Je monte 4 à 4 les escaliers en bois qui grincent, je claque toutes les portes, je vais dans le frigo, je me bâfre en faisant un boucan fou, je vais dans ma piaule où y’a ma femme qui dort, je me vautre sur le matelas à eau les bras en croix en gueulant : « PUTAIN ! APRES UNE BONNE CUITE COMME CA, JE ME FERAIS BIEN SUCER MOI !!! »… Ben j’te jure que ma femme, elle se réveille pas…

Le sevrage du chiot

Un représentant de commerce qui était à l’étranger sur les routes depuis plus de deux mois avait enfin la possibilité de rentrer chez lui pour retrouver sa femme et ses enfants afin de fêter Noël en famille.
Pour se faire pardonner après une si longue absence, il décida de faire un beau cadeau à sa progéniture. Sur le chemin de l’aéroport, il s’arrêta dans une animalerie et fit l’acquisition d’un mignon petit chiot labrador.

À l’enregistrement des bagages, une hôtesse lui fait remarquer que la compagnie ne tolère pas les animaux en cabine, et que le chiot devra voyager en soute.

Le représentant fait mine d’acquiescer, puis il se dirige dans les toilettes de l’aéroport et revient se présenter au guichet d’enregistrement un peu plus tard, sans le chiot…

L’avion décolle et quinze minutes plus tard, alors que l’hôtesse arpente le couloir de la classe économique, elle remarque le voyageur de commerce qui semble aller très mal : il est pâle, il s’agrippe à ses accoudoirs et de la sueur perle sur son front. L’hôtesse lui demande si tout va bien
« Oui, oui, ça va… », répond le VRP, « J’ai juste un peu mal au cœur. »

Pourtant, quinze minutes plus tard, l’hôtesse revient et constate que la situation a empiré. Une fois encore, elle demande au voyageur si tout est OK.
– Eh bien, lui répond le VRP d’un ton visiblement embêté, vous savez, le chiot que je vous ai montré à l’embarquement et au sujet duquel vous m’aviez dit qu’il devait voyager en soute… En fait, je ne m’en suis pas séparé, mais je l’ai emmené avec moi ici, en cabine, en le cachant dans mon caleçon.
– Ha ha, répond l’hôtesse d’un ton de reproche, vous allez devoir payer une amende pour cela. Mais dites-moi, pourquoi semblez-vous si crispé ?
– C’est que… Apparemment, ce chiot n’était pas encore sevré…

Du sperme sur la tête

Un homme à la calvitie très prononcée, un soir, alors qu’il lisait son journal devant la télévision, appelle sa femme et lui tend le journal en s’écriant :
– Lis donc voir : C’est un remède contre la calvitie qu’ils ont mis dans le journal, je pourrais peut-être l’essayer !

Sa femme lit : « Vous êtes partiellement chauve ou même complètement ? Voilà un remède de grand-mères que vous nous livrons aujourd’hui pour résoudre votre problème : Imbibez la peau du crâne de sperme frais et massez lentement une heure par jour jusqu’à apparition des cheveux ! Le résultat est garanti ! »

Sa femme pique un fou rire devant son mari éberlué et s’écrie :
– C’est de l’attrape-nigaud ton truc : depuis le temps que je te suce, j’ai toujours pas de barbe !

Les illusions enfantines

Quand j’étais petit, j’ai appris que :
– La chatte était la femelle du chat…
– Une chienne celle du chien…
– Une bitte servait à amarrer les bateaux…
– Les boules étaient toujours accompagnées du cochonnet…
– Qu’une pipe se fumait…
– Que 69 était un nombre.
Puis j’ai grandi et… tout est parti en couille !