blague sur les fées

Les souhaits d’un migrant

Un migrant rencontre une fée qui lui propose de faire trois vœux qu’elle peut exaucer.

Le migrant fait son premier vœu : « Je veux de l’argent pour moi et ma famille ».
La fée consulte la loi française : pas de problème.

Le migrant fait ensuite son deuxième vœu : « Je veux une grande maison ».
La fée consulte la loi française : pas de problème.

Pour son troisième vœu, le migrant réfléchit et dit : « Je veux être français. »
Et d’un coup, plus de maison, plus d’argent, tout a disparu.

Le migrant demande alors :
– Hé c’est quoi ça ?
– Maintenant que tu es français, si tu veux quelque chose : va travailler !

La mémoire du pénis

Un mec, une nana :
– Quand j’étais plus jeune, une fée m’est apparue. Elle m’a donné le choix entre avoir une très bonne mémoire plus tard, ou bien un très gros pénis…
– Ah oui ? Et tu as choisi quoi ?
– Je ne m’en souviens pas du tout…

Vœux dangereux !

C’est un couple qui a déjà fêté ses noces d’argent (25 ans de mariage) et qui fête aujourd’hui le cinquantième anniversaire du mari.

Pendant la fête, une fée apparaît et leur dit :
– Vous avez tous les deux été un couple formidable pendant les 25 dernières années, aussi, pour vous témoigner toute mon admiration, je vais vous accorder à chacun un vœu.

La femme répond la première :
– Nous avons été si pauvres pendant toutes ces années, et nous n’avons jamais pu voyager… J’aimerais tant faire une croisière autour du monde.
La fée lève aussitôt sa baguette magique, et POUF ! Voilà l’épouse avec en main tout un ensemble de billets de croisière, d’avion, d’hôtels et une grosse liasse de billets de 500 euros pour les faux frais…

La fée se tourne alors vers le monsieur. Celui se penche à l’oreille de la fée et lui dit tout bas :
– Eh bien… Hmmmm… Mon souhait le plus cher, ce serait d’être marié à une femme qui aurait 30 ans de moins que moi…

Et d’un coup de baguette magique POUF ! Le mari devint un vieillard de 80 ans…