blague sur les excuses

Le conducteur ivre

Un homme rentre en piteux état.
– J’espère que tu n’as pas bousillé notre voiture ! s’écrie sa femme.
– Hélas, si, mais, j’ai une excuse : le conducteur du véhicule qui m’a heurté violemment était complètement soûl.
– Qu’est-ce qui te permet d’affirmer qu’il était complètement soûl ?
– C’est la seule explication : il conduisait un platane.

Le frère des jumeaux

Un père de famille demande à son jeune garçon qui revient de l’école :
– Alors, mon petit, tu as dit à ton instituteur que tu étais absent hier parce que tu venais d’avoir deux petits frères ?

L’enfant hoche la tête et répond :
– Oui, papa, mais je n’ai parlé que d’un seul.
– Tiens, et pourquoi ?
– J’ai gardé l’autre pour la semaine prochaine.

Le refus de jugement

Les perles : la justice

Parce qu’ils ont rédigé un acte de procédure en cours d’instruction, parce qu’ils ont jugé une affaire connexe, comme dans l’affaire Robert Hue, des magistrats refusent parfois de siéger. On appelle cela une saine justice. Surtout quand ce sont des grands de ce monde qui comparaissent… Mais un genre nouveau est néanmoins apparu ces derniers temps : un magistrat a refusé de juger, parce que le prévenu avait effectué des travaux de peinture chez lui ; un autre parce que c’était son marchand de légumes qui était à la barre. Il y a des chausseurs qui vont avoir du mal à trouver juge à leur pied.