Le géniteur

Une femme et un homme se présentent au bureau de l’état civil d’une mairie.
– Je viens déclarer mon neuvième enfant, dit la femme.
– Félicitations, dit l’employée. C’est madame…
– Pas madame, mademoiselle. Je ne suis pas mariée.
– Pardon. Et monsieur qui est là est le père ?
– Naturellement. Je viens de vous dire que c’était notre neuvième enfant.
– Cela ne me regarde pas, continue l’employée, mais il serait peut-être temps que vous vous mariez avec monsieur.
– Pas question, répond la femme. Je ne le trouve pas sympathique.

Attention au départ

Au guichet de la gare, une blonde s’adresse à l’employé :
– Un aller pour Chalon, s’il vous plaît.
– Châlons-sur-Marne ou Chalon-sur-Saône ? s’enquiert l’employé.
– Oh ! Ça n’a pas d’importance, s’exclame-t-elle, on vient me chercher.

Nom d’un bègue !

– Comment tu t’appelles ?
– Ja-Ja-Ja-Ja-Jacques.
– Tu es bègue ?
– Non, mais mon père l’était, et l’employé de l’état civil était un bel enfoiré…

La blonde accidentogène

Deux employés discutent :
– Pourquoi le chef n’est pas venu aujourd’hui ?
– Il est à l’hôpital…
– Mais je l’ai vu hier avec une belle blonde !
– Sa femme aussi.

Erreur médicale

Un chirurgien est en pleine opération de l’appendicite lorsqu’il se rend compte que quelque chose ne va pas.
– Mais ce patient n’a plus d’appendice ! s’étonne-t-il.
– Oh ! mince, dit l’infirmière, c’est l’employé des postes qui occupe la chambre 24. Il est ici pour une opération des amygdales. On a dû le confondre avec son voisin de chambre.
– Bon, fait le chirurgien, vous le recousez et nous verrons ça plus tard.
– Et s’il dit quelque chose à son réveil ?
– Notez sur la feuille de soins : « Ouvert par erreur ».