L’éloge funèbre

Un vieil homme vient de mourir. Le curé ne tarit pas d’éloges sur le défunt :
– Quel brave homme c’était, quel bon chrétien aussi et quel bon père de famille, économe et travailleur !

La veuve a brusquement un doute, elle se penche vers un de ses fils et lui dit :
– Va jusqu’au cercueil et jette un œil à l’intérieur pour voir si c’est bien ton père qui est dedans.

Le blâme libre

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais