blague sur les écrivains

Le maître du polar

Dans une librairie, une cliente demande à la jeune vendeuse :
– Voilà : je cherche un livre policier qui me tienne en haleine. C’est pour lire cet été.
– J’ai ce qu’il vous faut, lui répond la vendeuse. En voici un dont l’intrigue est exceptionnelle. C’est bien simple : l’auteur lui-même n’est pas parvenu à découvrir le coupable.