28 novembre 2019 – Esclavage par la dette : prix par les credouilles

dessin d’actualité humoristique de Jerc sur l’esclavage par la dette
28 novembre 2019 – Esclavage par la dette : prix par les credouilles

(caricature de l’esclavagisme moderne)

La taxe Internet providentielle

Si l’État créait une taxe sur les fautes de français sur Internet, la dette nationale serait réglée en trois mois, et dans un an, on rachète la Chine !

Je me suis fait avoir

Un type entre dans un bar et s’installe au comptoir à côté d’un copain :
– Je te parie 50 € que tu ne devines pas pourquoi je viens te voir !
– Si, tu es venu pour que je te prête de l’argent !
– Perdu ! Donne-moi 50 €.

La bourse ou la vie…

Deux hommes discutent au café :
– Je connais un type criblé de dettes et ne pouvant rembourser une somme de 6000 euros. Complètement déprimé, il a conduit son véhicule au bord d’une falaise, hésitant à plonger dans le vide. Ayant eu vent de son problème, un groupe de personnes s’est cotisé pour l’aider. Soulagé, l’homme a fait marche arrière et a repris sa route.
– C’est formidable ! Mais qui étaient ces personnes si attentionnées ?
– Les passagers de l’autocar.

L’emprunt optimiste

Il faut toujours emprunter de l’argent à un pessimiste : il est persuadé qu’il ne sera jamais remboursé.