Train de blonde

Une blonde se présente au guichet de la gare de Lyon, à Paris :
– Je voudrais un billet.
– Un billet pour aller où ?
– Ben… Ça vous regarde ?
– Mais, madame, si vous ne me dites pas votre destination, je ne peux pas vous donner de billet !

Alors à regret :
– Je vais à Marseille.

Sur le quai, même incident :
– Où on le prend le train ?
– Le train pour où ?
– Ah, mais ils sont donc bien curieux ! Marseille.

Et au moment où le train s’ébranle, la blonde, par la vitre baissée :
– Je vous ai bien eu ! Je vais à Lille !

L’express de la mort

Un employé des chemins de fer anglais trouve un homme étendu sur les rails :
– Que faites-vous ici ?
– Je suis las de vivre… Je suis au chômage, j’ai perdu mon logement et ma femme m’a quitté. Je veux que l’express de Londres mette un terme à mes souffrances…
– Dans ce cas, Sir, je vous prie de vous installer sur la voie d’à côté. Celle-ci est réservée à l’express de Manchester…

Attention au départ

Au guichet de la gare, une blonde s’adresse à l’employé :
– Un aller pour Chalon, s’il vous plaît.
– Châlons-sur-Marne ou Chalon-sur-Saône ? s’enquiert l’employé.
– Oh ! Ça n’a pas d’importance, s’exclame-t-elle, on vient me chercher.

La conférence tardive

Un automobiliste est arrêté lors d’un contrôle de gendarmerie, à 3 heures du matin :
– Bonsoir, où allez-vous ?
– Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que sur le tabac et les soirées tardives…
– Vraiment. Et qui donne une telle conférence à une heure pareille ?
– Comme d’habitude, ça va être ma femme.