19 octobre 2018 – Le vote dans la joie

dessin d'actualité humoristique sur la montée des votes populistes
19 octobre 2018 – Le vote dans la joie

Bureau de vote : « Mais ?! Pourquoi tu votes pour ces grincheux ??! »
Électeur : « Pour que toi aussi tu sois dans le pétrin ! »
Les bons : nouveau monde, progrès, libéralisme.
Les mauvais : riens, sans-dents, réfractaires, opposition.
(caricature du vote dans la joie)

« Mais pourquoi donc les gens y votent que pour des populistes qui nous ramènent les zheures sombres ? » s’interrogent les députés macronistes à la cantine de l’Assemblée nationale (aujourd’hui, c’est perche du lac Tanganyika)…

(Vous avez remarqué que les commentateurs ont forgé le terme « axe populiste » histoire de bien souligner la nature du « danger » ?)

Zaïtchick

1er octobre 2018 – Je suis contre mais je vote pour

État d’urgence, loi travail, réforme du rail, glyphosate… Les cons ça vote tout ! (et c’est à ça qu’on les reconnaît).

dessin d'actualité humoristique sur les cons qui sont contre mais qui votent pour
1er octobre 2018 – Je suis contre mais je vote pour

(caricature de cons qui votent)

Ça se passe de commentaire.

Zaïtchick

Le discours du député

Un ex-député raconte :
– Un jour, je rêvais que j’étais en train de faire un discours à la Chambre. Je me réveille et tu me croiras si tu veux, mais c’était vrai !

Melon et Melèche députés

Melon et Melèche sont à l’assemblée :
Melon vote la poursuite des essais nucléaires et Melèche l’arrêt.

12 juin 2018 – Banquier, c’est un métier

Les députés ont obtenu une prime de 900 € pour louer un studio à Paris afin de compenser la cherté des loyers.

dessin d'actualité montrant Emmanuel Macron parlant des députés peinant à se loger à Paris
12 juin 2018 – Banquier, c’est un métier

Emmanuel Macron : « Hé, ho ! Faut savoir négocier les mecs ! Moi, j’arrive à obtenir des remises de 75% quand je loue des salles ! Vous ne savez pas y faire. On ne va pas être obligé de revoir la politique de la ville entre mâles blancs. »
(caricature d’Emmanuel Macron)

Et sinon, comment font les gens normaux pour se loger à Paris ?