Le poison de la vie de couple

Un homme l’air très préoccupé va voir son rabbin :
– Rabbi, rabbi, quelque chose de terrible est en train de m’arriver ! Il faut que vous m’écoutiez !

Le rabbin pose le livre qu’il était en train de lire et répond :
– Alors, qu’est-ce qui se passe David ?
– Rabbi, ma femme cherche à m’empoisonner.

Le rabbin fronce les sourcils :
– Allons David, ce n’est pas possible. Qu’est-ce qui te fait croire ça ?

Et David explique :
– Je vous assure rabbi, mes aliments changent de goût, je l’ai vue verser des produits dans mon verre en cachette… Qu’est-ce que je dois faire ?

Le rabbin réfléchit et répond :
– Écoute David, voici ce que je te propose : je vais lui parler et je me ferai mon opinion par moi-même. Reviens demain à la synagogue, je te donnerai mon avis.

Le lendemain, David retrouve le rabbin dans la synagogue. Le religieux dit :
– David, j’ai parlé à ta femme. J’ai eu ta femme pendant trois heures au téléphone… Tu veux mon avis ?

David répond d’une voix teintée d’anxiété :
– Oui rabbi.
– Eh bien, prends le poison, David.

La fracture des deux bras

– J’ai fait un horrible cauchemar, dit un mari à sa femme. J’ai rêvé que tu t’étais fracturé les deux bras.
– Mon amour ! Tu te tracassais à l’idée de ce que je devais souffrir ?
– Je me disais surtout que, pendant plusieurs semaines, j’allais devoir faire moi-même la vaisselle et la lessive.

La folle du couscous

Les perles : la police

Un correspondant signale que sa concubine est allée faire des courses et qu’elle n’est toujours pas rentrée. Il déclare qu’elle est folle, qu’il ne veut plus vivre avec elle et précise que le couscous est presque prêt mais qu’il manque des courgettes.

Kidnapping sur autoroute

Les perles : la police

Un couple d’automobilistes belges fait une pause sur une aire d’autoroute pour assouvir un besoin urgent. Le conducteur, impatient de continuer son voyage, se dirige vers les toilettes pour dames et appelle en vain sa femme.

C’est alors qu’il aperçoit une personne, ressemblant à sa moitié, qui monte dans un véhicule et reprend la route. Pris de panique, il prévient la gendarmerie du kidnapping de son épouse.

Pendant ce temps, Madame, qui s’était trompée de bloc sanitaire, s’époumone, coincée dans les toilettes pour hommes. Délivrée par des automobilistes eux aussi pressés, elle constate la disparition de son mari et prévient la gendarmerie.

Grâce à l’intervention rapide de deux unités, les époux réunis ont poursuivi leur périple.