Une castratrice au volant

Les perles : la justice

Certaines automobilistes, sans doute très « chiennes de garde », ne reculent devant rien. Et sûrement pas devant le coup de pied. Un policier qui croyait avoir la loi pour lui a voulu empêcher l’une d’elles de franchir une manifestation en formation. Mais la conductrice a pris la mouche : « Votre femme doit être mal baisée. Cela doit être jouissif pour vous de m’emmerder de cette façon ! » Et joignant le geste à la parole, elle a décoché au policier une reprise de volée dans les parties, blessant douloureusement le porteur de l’uniforme. L’avocat du policier a demandé 13.000 francs de dommages et intérêts. Soit 6.500 francs par organe lésé. Ramené au kilo, on excède largement le cours de la truffe sur le marché de Carpentras.

Un problème d’allumage

Une nana, un mec :
– Chéri, la voiture est en train de chauffer là, je dois faire quoi ?
– Dis-lui que tu as mal à la tête…

L’inconduite féminine

« Quand mon mari et moi prenons la voiture, je le laisser conduire, parce que lorsque c’est moi qui conduis, il a tendance à mordre le tableau de bord. »

Rita Rudner

La conduite aventureuse

Les perles : les assurances

« Je vous signale que ma femme n’a jamais été la conductrice habituelle de ma voiture. Les rares fois où elle prend le volant, ce n’est pas une habitude, c’est une aventure. »