7 février 2018 – Le journal télévisé

dessin humoristique d'un présentateur annoncant des titres d'actualités sans intérêt
7 février 2018 – Le journal télévisé

Présentateur : « Les principaux titres que nous allons développer au cours de ce journal… La neige en hiver… et la calvitie de Donald Trump. »
(caricature de journal télévisé)

Rate this post

L’émission authentique

Une chaîne de télévision a acquis les droits d’une émission américaine où sont reconstitués, dans leurs moindres détails, des faits divers particulièrement spectaculaires.

Le soir de la première, le présentateur annonce :
« Tout est absolument authentique dans cette émission. A l’exception de mes cheveux. Notre président a estimé, en effet, que pour séduire la ménagère de moins de cinquante ans qui est la seule à intéresser nos annonceurs, je ne pouvais, décemment, pas me présenter avec mon crâne déplumé. Alors, ils m’ont obligé à mettre une perruque. »

Rate this post

Le remède contre la calvitie

Un gars dans la cinquantaine fait sa visite mensuelle chez son coiffeur. Inquiet pour sa calvitie qui se développe à grande vitesse, il demande :
– Est-ce qu’il n’existe rien de vraiment efficace pour éviter de perdre ses cheveux ?

Le coiffeur se penche alors à son oreille, et sur le ton de la confidence, il lui répond :
– Je vais vous confier mon secret… Il n’y a aucun produit sur le marché qui vaut les sécrétions génitales d’une femme bien excitée !
– Votre secret ? Vous vous foutez de ma gueule ?! Vous êtes encore plus chauve que moi !!!
– C’est vrai, mais je ne sais pas si vous avez vu ma moustache…

Rate this post

Le chauve optimiste

– L’homme le plus optimiste que je connaisse, raconte un coiffeur, est ce chauve intégral à qui j’ai vendu un flacon d’un produit-miracle pour faire repousser les cheveux. A peine sorti de mon salon, il est allé s’acheter un peigne et une glace de poche, afin de ne pas risquer d’être décoiffé, car la météo avait annoncé du vent pour le lendemain.

Rate this post

Le perroquet du curé

Le curé n’a pas d’enfant de coeur pour l’aider, mais il possède un perroquet savant qu’il a dressé pour lui donner un coup de main lors de la messe : il le met sur un perchoir, à côté de l’autel, et le volatile place les fidèles :
« Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,… »

V’la-t-y pas qu’un jour, not’curé surprend son perroquet en train de faire son affaire à une poule, dans le fond du jardin :
« Créature de Satan ! Je vais t’apprendre à bien te conduire, moi ! »

Et pour punir l’oiseau, il lui rase la belle houppette de plumes rouges qu’il avait sur le crâne, et qui faisait sa fierté !

Honteux, qu’il est le perroquet ! Et à la messe suivante, le perchoir planqué dans un coin sombre à côté de l’harmonium, il officie, tout penaud :
« Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,… »

Entrent deux chauves… Alors le perroquet, soudain ragaillardi :
« Et les deux baiseurs de poule, avec moi près de l’harmonium ! »

Rate this post