Le chauffeur d’Albert Einstein

Albert Einstein faisait une tournée de conférences dans les universités américaines à bord d’une voiture toujours conduite par le même chauffeur. Ce dernier lui dit un jour :
– Maître, j’ai assisté à tant de vos démonstrations et je connais tellement votre cours que je crois que je serais capable d’expliquer aux étudiants votre théorie !
– Vous me donnez une idée. Nous allons changer de rôles. Donnez-moi votre casquette et votre veste. Je vais conduire et vous tiendrez la séance aujourd’hui !

Ce qui fut dit fut fait. Le chauffeur s’installe à la chaire dans l’amphithéâtre, commence le cours jusqu’à ce qu’un étudiant zélé lui pose une question :
– Maître, dans votre théorie E = MC2, que se passerait-il si on inversait la dernière partie des facteurs ?
– Jeune homme, c’est tellement simple que ce n’est pas moi qui vais vous répondre mais mon chauffeur !

Pas d’alcool au volant

Un chauffeur routier s’arrête au petit restaurant. La serveuse arrive :

  • Et pour monsieur, ce sera ?
  • Je vais prendre le menu à 17 euros. Et je voudrais un melon au Porto, un coq à l’Armagnac, et une banane flambée au Rhum en dessert.
  • Bien monsieur… Et comme vin ?
  • Surtout pas ! Jamais d’alcool quand je conduis !

Taxi 6

Les perles : la police

Un homme souhaite qu’un gendarme vienne le chercher le lendemain matin à 7 heures pour l’amener à la gare. Tranquillement il explique qu’il doit se rendre en Normandie, mais que, comme sa mère est malade et son père mourant, personne ne pourra le conduire. En plus, il n’a pas d’argent. Le gendarme au bout du fil lui demande alors s’il aimerait qu’on mette un chauffeur à sa disposition pendant toute La journée : « Oh oui, ce serait parfait ! » répond-il. Et pourquoi pas une Limousine tant qu’on y est !

Pendu dans son garage

Les perles : la police

Coup de frayeur pour un chauffeur routier circulant sur la RN 4 qui, alors qu’il traverse, au volant de son 38 tonnes, une agglomération, aperçoit un homme pendu au fond de l’atelier d’un garagiste.

N’ayant ni la berlue, ni bu un coup de trop, il bondit sur son portable et alerte les secours, les gendarmes appellent le garagiste qu’ils connaissent bien. Y a-t-il bien un pendu chez lui ? Oui, rétorque sérieusement le garagiste, ajoutant qu’il vient de se marier récemment ! les gendarmes sont interloqués par cette réponse.

En fait de pendu, il s’agit d’un mannequin qui lui a été offert lors de ses noces et qu’il a cru bon d’accrocher au fond de son atelier en signe de porte-bonheur. A défaut de pendre la crémaillère !

Le fils de l’Amiral

Un amiral servant à Brest a pris l’habitude de conduire chaque matin son petit garçon à l’école avant de rejoindre ses bureaux. Un matin, il ne résiste pas à poser à son fils une question qui lui trottait dans la tête depuis un certain temps :
– Dis donc… Tes copains doivent être impressionnés de me voir comme ça, tous les jours, en grand uniforme.
– Ça oui ! répond le bambin. Ils croient tous qu’on a un chauffeur.