Pour une poignée de cacahuètes

Un groupe du troisième âge est en voyage dans un car. L’ambiance est plutôt bonne. À un moment, le chauffeur sent une main qui lui tapote l’épaule droite. Il regarde et c’est une vieille dame qui lui tend une poignée de cacahuètes.
– Ah merci madame, c’est gentil.
Il prend les cacahuètes et les avale.

Un peu plus tard, la même dame revient et lui tend encore une poignée de cacahuètes.
– Merci c’est très gentil !

Et ainsi de suite plusieurs fois. Au bout d’un moment, le chauffeur réagit :
– Mais pourquoi est-ce que vous me donnez toutes vos cacahuètes ? Gardez-les pour vous et vos amis !
– Oh, vous savez, à notre âge, on n’a plus les dents pour les manger !
– Ah bon ? Mais alors pourquoi vous continuez à en acheter, si vous ne pouvez pas les manger ?
– Ah nous ce qu’on aime bien, c’est le chocolat qu’il y a autour !

Psychose bancaire

Les perles : la justice

« Ou vous me donnez un non-lieu ou je fais tout sauter ! » « Reconvertissez-vous dans le sex-shop ou dans la vente de cacahuètes ! » « Allez donc vous faire bousculer, mais laissez les gens tranquilles ! » Un ancien directeur de banque, qui avait distribué par courrier ces gracieusetés de chambrée à un juge d’instruction, a écopé de trois mois de prison ferme. « Je descends directement de Charles Martel ! » a-t-il exulté lors de son procès. La banque mène à tout, même à la folie !

Le régime du gardien…

Les perles : les publicités

Vu cette pancarte dans un jardin zoologique :
« Ne jetez pas de nourriture aux animaux, si vous avez des croûtes de pain ou des cacahuètes dont vous souhaitez vous débarrasser, donnez-les plutôt au gardien à l’entrée. »

Les bananes du zoo

Mon petit garçon, raconte une dame, aimait beaucoup que je l’emmène au zoo parce qu’il lançait des cacahuètes aux singes.
– Et il n’aime plus ça ?
– Au contraire, il adore depuis qu’un singe a pris l’habitude de lui lancer des bananes.