Le mari monstrueux

À peine est-il rentré de son travail qu’une épouse agresse son mari :
– Quel genre de monstre es-tu ?! Tu aurais pu assister à l’enterrement de maman !
– Désolé chéri, mais tu connais ma devise : « Le travail passe avant l’amusement. »

Une belle-mère tenace

Deux collègues de travail discutent à la cafétéria.
– Ma belle-mère, c’est quelque chose, dit l’un. Impossible de lui faire lâcher prise : quand elle dit quelque chose, elle veut toujours avoir raison.
– On voit bien que tu ne connais pas la mienne, dit l’autre. On ne peut pas faire plus tenace qu’elle. D’ailleurs, c’est bien simple : elle a mis plus de 12 mois pour quitter la maison !
– Quoi ? Il t’a fallu plus d’une année pour la virer de ta maison ?
– Oui, mais il faut dire qu’on habitait chez elle…

Les souffrances rêvées

« Je connais une belle-mère qui se couche avec ses lunettes pour mieux voir souffrir son gendre dans ses rêves. »

Ernest Coquelin

Cruelle médecine

Dans le service des urgences de l’hôpital, homme désemparé rencontre l’interne de garde :
– Docteur, je vous en prie, dites-moi toute la vérité. Je suis prêt à tout entendre…
– Bon, vous devriez prendre une chaise et vous asseoir car ça va être un énorme choc…
– Allez-y, je vous assure que ça va aller !
– Eh bien voilà : j’ai réussi à sauver votre belle-mère…

L’obsession de ma belle-mère

« Ma belle-mère est tellement obsédée par la propreté qu’elle met du papier journal sous le coucou de l’horloge. »

Henry Yougman