Le vol du baiser

Un patron s’adresse, indigné, à sa secrétaire :
– Comment ! Vous me dites que mon fils vous a volé un baiser ! Ah, ça vous faites bien de me le dire. Je vais vous le rendre tout de suite !

La bonne baffe

Après le dîner, une maman dit à sa petite fille :
– N’oublie pas d’embrasser aussi la bonne avant de te coucher !
– Ça va pas ! Elle va me flanquer une gifle comme elle fait chaque fois que papa essaye de l’embrasser !

Le pet amoureux

Une fille, un gars pendant l’amour :
– Non mais j’y crois pas, tu as pété ?
– J’ai pas pété… C’est juste que mon cul t’aime tellement qu’il t’a soufflé un baiser.

Un grave accident ferroviaire

– Mais qu’est-ce qu’il t’est arrivé, demande un type à son copain qui arbore un œil tuméfie, la joue gonflée et la lèvre fendue. Tu t’es battu ?
– Non, non !
– Tu as joué au rugby ?
– Non plus ! C’est un accident ferroviaire.
– Ah bon, raconte !
– Eh bien voilà : j’étais dans le train avec une fille superbe, accompagné de son père. Arrive un tunnel…
– Et tu en as profité pour embrasser la fille ?
– Oui… mais j’ai embrassé le père !

Le tunnel de la claque

Un Anglais, un Français et une très jolie Suédoise étaient ensemble dans un train qui entra soudain dans un long tunnel, laissant les voyageurs dans une obscurité totale pour plusieurs secondes.

Dans le noir complet, on entendit alors dans le compartiment le son d’un gros bisou, suivi d’une claque violente.

Lorsque le train sortit finalement du tunnel, le Français et la jeune Suédoise étaient assis comme si rien ne s’était passé. En revanche, l’Anglais plaintif se tenait la joue. Apparemment, c’était lui qui avait pris la grande claque dans la figure.

La jeune Suédoise songea à ce qui avait pu se passer : l’Anglais a dû essayer de m’embrasser dans l’obscurité mais il s’est trompé et a embrassé le Français qui lui a retourné une grande claque…

L’Anglais pensait aussi : Le Français a dû essayer d’embrasser la fille. En voulant lui donner une claque, elle l’a raté et m’a malheureusement frappé.

De son côté, le Français se disait : Quelle rigolade ! Au prochain tunnel, je refais le bruit du baiser et je donne une autre claque à cet Anglais !