Et sinon le GPS vous y avez pensé ?

Perdu en pleine campagne, un automobiliste demande son chemin à un habitant du coin :
– Oh, c’est bien simple ! Prenez cette petite route qui mène vers les Trois-sapins, puis dirigez-vous vers la Mare-aux-biches. Tout en haut de la côte, vous arriverez devant un château d’eau. Et là, vous n’aurez qu’à vous écrier : Zut ! Je suis allé trop loin ! J’aurais dû prendre le chemin vicinal n°8, trois cents mètres avant.

La conférence tardive

Un automobiliste est arrêté lors d’un contrôle de gendarmerie, à 3 heures du matin :
– Bonsoir, où allez-vous ?
– Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que sur le tabac et les soirées tardives…
– Vraiment. Et qui donne une telle conférence à une heure pareille ?
– Comme d’habitude, ça va être ma femme.

Vitesse dentaire…

Le juge demande à un automobiliste :
– Comment pouvez-vous être certain que vous ne rouliez pas à plus de 50 km à l’heure ?
– Demandez à mon dentiste. J’allais chez lui pour me faire arracher une dent !

L’ivresse des paillotes

Les perles : la justice

Un an de suspension du permis de conduire : c’est la peine que le tribunal correctionnel d’Ajaccio a infligée à un automobiliste ivre, interpellé par les gendarmes. L’insolent avait lancé à l’agent interpellâtes : « Espèce de Mazères (du nom du commandant de la légion de gendarmerie corse mis en examen dans l’affaire Bonnet) ! Moi, au moins, je ne brûle pas les paillotes. »

Bonus… malus…

Un automobiliste veut prendre une assurance avant de partir en vacances.
– Vous conduisez depuis combien de temps ? lui demande le courtier.
– Treize ans.
– Et vous n’avez jamais eu d’accident ?
– Heu… non…enfin…
– Pourquoi hésitez-vous ?
– Eh bien, avoue-t-il, je ne sais pas si vous considérez cela comme un accident : tout au début que je conduisais, il m’est arrivé de charger une jeune fille qui faisait de l’autostop. Et elle est devenue ma femme.