Les poissons de Marseille

César est assis au bord de l’étang depuis bientôt quatre heures et n’a encore rien pêché. Arrive Marius juste au moment où César sort sa canne de l’eau pour la relancer.
– Tu ne prendras jamais rien, té fada, ton asticot, il est en plastique ! dit Marius.

César est furieux :
– Chut ! Si tu n’avais rien dit, ils ne l’auraient pas su, les poissons !

Silence, je pêche !

Un gamin accompagne son père à la pêche, et l’abrutit littéralement de questions :
– Dis papa, pourquoi l’eau de la rivière est grise, alors que l’eau de la mer est bleue ? Dis, papa, pourquoi les chiens ont des oreilles, et pas les poissons ? Dis papa, pourquoi un asticot n’a pas de pattes ?

À la fin, excédé, le père s’écrie :
– Moi, quand j’étais petit, je ne posais pas sans cesse des questions comme ça à mon père.
– Eh bien, réplique l’enfant, tu as eu tort. Si tu l’avais fait, maintenant tu serais peut- être capable de répondre aux miennes !