Le plus saoul des deux

Rentrant passablement éméché, le locataire du rez-de-chaussée trouve celui du premier étage étendu sous le porche. Il le prend par le bras, le conduit à son palier, ouvre une porte, le pousse et redescend, pour retrouver dans le hall l’homme qui murmure :
– Au premier !

Il le prend par le bras, refait le même manège et redescend… pour constater que l’autre est toujours là.
– Eh bien ! Par où êtes-vous passé ?
– Moi, bredouille l’autre, ça fait déjà deux fois que vous me jetez dans la cage d’ascenseur !

Viens dans ma téci…

– Qui peut me citer un exemple de plante grimpante ? demande le maître.
– Moi, monsieur ! répond le petit Toto, la plante des pieds !
– La plante des pieds ? Quel rapport avec une plante grimpante ?
– Hé bien, monsieur, j’habite au septième étage et il n’y a pas d’ascenseur.

Tout dans la tête

À l’hôpital, un chirurgien et un généraliste se hâtent vers l’ascenseur mais au moment où ils l’atteignent, les portes commencent à se fermer. Aussitôt le chirurgien place sa tête entre elles pour les maintenir ouvertes.
– Tu ne penses pas, lui demande le généraliste, que c’est une bien curieuse façon d’empêcher les portes de se fermer ?
– C’est la plus logique, répond le chirurgien. J’ai besoin de mes mains pour opérer.