Tout dans la tête

À l’hôpital, un chirurgien et un généraliste se hâtent vers l’ascenseur mais au moment où ils l’atteignent, les portes commencent à se fermer. Aussitôt le chirurgien place sa tête entre elles pour les maintenir ouvertes.
– Tu ne penses pas, lui demande le généraliste, que c’est une bien curieuse façon d’empêcher les portes de se fermer ?
– C’est la plus logique, répond le chirurgien. J’ai besoin de mes mains pour opérer.

Les garçons d’ascenseur

Maurice Biraud s’était penché sur le sort des malheureux garçons d’ascenseur :
Le drame, pour eux, affirmait-il, n’est pas, comme on pourrait le croire, que dans leur vie, il y ait des hauts et des bas. C’est qu’ils n’arrivent jamais à savoir la fin des bonnes histoires qu’ils entendent toute la journée.

La fatigue du liftier

Haut comme trois pommes, le petit liftier manœuvre son ascenseur avec un grand sérieux.
– Ce métier ne vous fatigue pas ? demande une dame au cœur sensible.
– Oh ! Si, madame.
– Qu’est-ce qui vous fatigue ? La montée ?
– Non madame.
– La descente alors ?
– Non, madame.
– Mais quoi donc ?
– Les questions.

Séduction dans l’ascenseur

Dans une tour, un beau garçon se trouve seul dans l’ascenseur avec une dame d’âge très mûr. Courtoisement, il lui demande :
– Quel étage, madame ?
– Celui que vous désirez, jeune homme, lance la dame avec passion.

Alors, le beau jeune homme appuie vivement sur le bouton « Alarme ».

La séduction de la vieillesse

Une actrice extrêmement âgée habite un appartement au 8ème étage, sans ascenseur. Un ami lui rend une petite visite :
– Comment faites-vous pour habiter si haut ?
– Je sais, mais que voulez-vous, mon cher, c’est la seule façon, à mon âge, de faire battre le cœur des hommes qui viennent me voir.