Le fusil qui se casse

Les perles : la police

Soucieuse d’être en conformité avec la législation française, une citoyenne belge demeurant en France appelle la gendarmerie pour savoir si l’arme de son mari est soumise à déclaration. A la question du gendarme lui demandant si le fusil de son époux se « cassait », la personne rétorque, indignée : « Ah non, monsieur ! C’est de la qualité, il est en bois et en fer ! » Ah, cruelles subtilités de la langue française !

Le suicide de la vieille

Une vieille femme de 90 ans avait décidé qu’elle en avait vu assez et fait assez dans ce monde. Il était temps pour elle de partir.

Mais sa santé était encore bonne, et il ne fallait pas compter sur le destin. Aussi, elle s’était résolue à mettre elle-même fin à ses jours. Parmi toutes les méthodes envisagées, elle avait retenu l’arme à feu. Le pistolet de son défunt mari pourrait enfin servir à quelque chose.

À ce stade de ses résolutions, elle se dit :
« Je n’oserais jamais me tirer une balle dans la tête. Je vais plutôt me tirer une balle dans le cœur. »

Mais problème, où était exactement le cœur ? Comment être certaine de ne pas se rater ? Alors, innocemment, elle appela son médecin par téléphone pour lui demander quel était l’emplacement exact de l’organe.

« Votre cœur est situé environ 5 centimètres sous votre sein gauche », lui dit-il.

Le lendemain, la pauvre veille était admise à l’hôpital pour plaie par balle dans le genou gauche.

Les cartouches de l’adultère

Un homme rentre dans un bar armé d’un fusil et dit à haute voix :
– Qui a baisé ma femme ?

Une petite voix au fond de la salle répond :
– Je crois que tu vas manquer de cartouches.

Le désarmement médiéval

Au Moyen Âge, le seigneur d’un château fort assiégé monte au créneau de la tour principale :
– Ça y est ! explique-t-il au capitaine de ses hommes d’armes, la conférence sur un désarmement progressif vient d’aboutir. Alors, dans un premier temps, veillez bien à ce que la température de l’huile que vous jetez sur nos assaillants passe de cent à quatre-vingts degrés.

La super-arme sexuelle

Un gars, une fille :
– Tu sais, moi, j’ai une super-arme entre les jambes !
– Ouaip… Un 9mm…