Pas de bol le chat

Un grand antiquaire arrive dans une ferme et voit un petit chat qui boit son lait dans une écuelle qu’il identifie comme datant de l’époque romaine. Cachant du mieux possible son enthousiasme, il dit au paysan :
– Ma femme a toujours eu envie d’avoir un chat. Si vous voulez vous débarrasser de celui-là, je vous l’achète…
– Pourquoi pas ? répond le fermier. Si vous me donnez cent cinquante euros, il est à vous.
– Marché conclu ! dit l’antiquaire.

Il sort et ajoute nonchalamment :
– Pour qu’il ne soit pas dépaysé, je vais emmener son bol…
– Ah non ! fait le fermier, le bol, vous le laissez ici. Depuis le début de l’année, il m’a déjà fait vendre quinze chats.

L’heure du leurre…

– C’est combien, cette vieille horloge ? demande un client à l’antiquaire.
– 500 € !
– C’est cher ! Elle marche au moins ?
– Admirablement, seulement, il y a la manière de s’en servir. Quand elle marque midi et qu’elle sonne cinq heures, il faut savoir qu’il est deux heures et demie.