blague sur les anges

Le décès du conducteur

Un homme arrive à la porte du paradis où Saint Pierre le reçoit.
– Entrez, mon brave ami ! Dites-moi, comment êtes-vous décédé ?
– Je ne sais plus. La dernière chose dont je me souviens, c’est que je conduisais et que ma femme me disait : « Passe-moi le volant, mon chéri, tu seras un ange. »

On ne joue pas dans la même cour…

Un Américain arrive au Paradis et y rencontre un vieillard avec une longue barbe blanche. Il se présente et précise :
– Je viens des chutes du Niagara. Vous connaissez ?
– Non, fait le vieillard.
– C’est un truc sensas, mon vieux. Une cascade dont le débit est de trois milliards de mètres cube par seconde.
– Peuh ! fait le vieillard dédaigneux en s’éloignant.

Vexé, l’Américain demande à un ange qui passe :
– Qui c’est, ce crâneur qui prend les chutes du Niagara pour un ruisseau ?
– C’est Noé.