Bas les pattes

– J’ai un chien de garde extraordinaire, dit le propriétaire d’un pavillon de banlieue. Si jamais des malfaiteurs s’introduisent dans mon jardin …
– Il se met à aboyer ?
– Ah ! Non, il n’aboie pas.
– Alors, il les mord ?
– Ça non, il ne mord pas.
– Au moins, il montre les dents ?
– Pas du tout. C’est un chien très cool.
– Mais, alors, en quoi est-il extraordinaire pour assurer la garde d’une maison ?
– Il appuie de sa patte sur un bouton d’alarme que j’ai installé à l’intérieur de sa niche, et, dans les cinq minutes, la police arrive.

Séduction dans l’ascenseur

Dans une tour, un beau garçon se trouve seul dans l’ascenseur avec une dame d’âge très mûr. Courtoisement, il lui demande :
– Quel étage, madame ?
– Celui que vous désirez, jeune homme, lance la dame avec passion.

Alors, le beau jeune homme appuie vivement sur le bouton « Alarme ».

Tasse à Grande Vitesse

Le TGV Atlantique fonce à toute allure vers le Sud-Ouest quand, soudain, il freine brutalement dans un bruit d’enfer. Quelqu’un vient de tirer le signal d’alarme et c’est l’affolement. Plusieurs employés et le chef de train courent vers le compartiment d’où est parti l’appel de détresse. C’est une adorable vielle dame qui les accueille en souriant :
– Pour une tasse de thé, dit-elle, ça n’était vraiment pas la peine de venir si nombreux !

Le doux chant des grenouilles

Les perles : la police

Une personne signale le déclenchement de l’alarme au domicile de ses voisins. Sur place, une patrouille constate que le bruit n’est pas dû à une alarme électronique mais au chant d’amour des grenouilles de l’étang tout proche. Le lendemain, la même personne contacte à nouveau le Centre d’Opération de la Gendarmerie : « Les grenouilles ont repris leur sérénade. Pouvez- vous intervenir ? »

L’alarme de la Poste

Les perles : la police

M. X. demande aux gendarmes de bien vouloir venir d’urgence au bureau de poste, l’alarme s’étant déclenchée. Après vérification ils constatent que c’est le receveur qui, en perçant un trou pour accrocher un tableau dans le mur, a touché les fils de l’alarme.