blague sur le sommeil

Les moutons enrhumés

Un médecin demande à un insomniaque :
– Avez-vous essayé, comme je vous l’avais conseillé, de compter des moutons sautant une haie, pour arriver à trouver enfin le sommeil ?
– Oui, mais ça n’a pas marché, n est vrai qu’il faisait un temps de pluie épouvantable, ces pauvres bêtes étaient trempées jusqu’aux os. Alors, allez- vous endormir avec six cents moutons qui sautent successivement une haie en faisant : « Atchoum ! À tes souhaits ! Atchoum ! À tes souhaits !… »

Le signal de l’infidélité

Un patient consulte un psy :
– Docteur, je viens vous voir au sujet de ma femme. La nuit, dans son sommeil, je l’entends régulièrement dire : « Non, Jacques, non » ! Moi, je m’appelle Hubert, vous comprenez le problème…
– Ah ! bon, pour l’instant, je ne vois rien de grave. En revanche, soyez très vigilant quand elle dira : « Oui, Jacques, oui » !

Publicité

Le Club des Fatigués

humour, blague sur la fatigue, blague sur la flemme, blague sur les règles, blague sur les repos, blague sur le sommeil, blague sur la fainéantise

Les 12 règles « dors » du Club des Fatigués

1) Sois infatigable au repos.

2) Si tu vois quelqu’un qui cherche à se reposer, aide-le.

3) Rappelle-toi que le travail est sacré, n’y touche pas.

4) Si par hasard tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.

5) Ce que tu peux éviter de faire, fais-le faire par un autre.

6) Si l’envie de travailler te prend, assis toi et attend que ça passe.

7) Ne te fatigue même pas à tuer le temps, puisqu’il travaille pour toi.

8) Si par mégarde tu tues le temps, utilise le temps mort pour ne rien faire.

9) Oublie les vieux travaux et laisse les nouveaux devenir vieux.

10) Ne reste pas debout lorsque tu peux t’asseoir, ne reste jamais assis lorsque tu peux t’allonger.

11) Si tu es victime d’une farce, surtout ne marche pas, reste assis.

12) N’écoute pas des histoires à dormir debout.

Le mauvais œil

– Kevin, tu n’as pas honte d’avoir crevé l’œil de ton pauvre grand-père ?
– Mais maman, il n’en a pas besoin, il me dit toujours qu’il ne dort que d’un œil !