Le dieu du golf

Jésus et Moïse jouent au golf. Jésus tape dans sa balle qui se pose sur une plante de l’étang voisin. Jésus s’approche, marche sur l’eau et va récupérer sa balle.

Puis c’est Moïse qui frappe. Il envoie lui aussi sa balle dans l’étang. Elle coule au fond. Il lève les mains : les eaux s’écartent et c’est à pied sec qu’il va chercher sa balle.

Arrive un vieil homme à la barbe blanche, il frappe la balle qui tombe sur un rocher, heurte un palmier, rebondit sur la tête d’un chameau, repart vers un mur, descend le long d’un toit puis roule droit vers le trou du parcours et rentre dedans. Et Moïse s’écrit :
– Jésus, c’est la dernière fois que je joue au golf avec ton père.

L’échec du golf

« Le golf, c’est une belle promenade ratée. »

Mark Twain

Les spectateurs du golf

« Le golf, c’est le seul sport où les spectateurs doivent bouger. »

John Updike

Le jeu du golf

« Le golf n’est pas un jeu, c’est un mode de vie. »

Charles Rosin

La femme dans tous ses états

  • Une femme de 20 ans est comme un ballon de rugby : 30 hommes lui courent après.
  • Une femme de 25 ans est comme un ballon de foot : 22 hommes lui courent après.
  • Une femme de 30 ans est comme un ballon de basket : 10 hommes lui courent après.
  • Une femme de 40 ans est comme une balle de baseball : 1 homme lui court après.
  • Une femme de 50 ans est comme une balle de tennis : chaque homme la renvoie à l’autre.
  • Une femme de 60 ans est plus comme une balle de golf : on s’applique à l’envoyer la plus loin possible…