La séduction de la vieillesse

Une actrice extrêmement âgée habite un appartement au 8ème étage, sans ascenseur. Un ami lui rend une petite visite :
– Comment faites-vous pour habiter si haut ?
– Je sais, mais que voulez-vous, mon cher, c’est la seule façon, à mon âge, de faire battre le cœur des hommes qui viennent me voir.

Le suicide de la vieille

Une vieille femme de 90 ans avait décidé qu’elle en avait vu assez et fait assez dans ce monde. Il était temps pour elle de partir.

Mais sa santé était encore bonne, et il ne fallait pas compter sur le destin. Aussi, elle s’était résolue à mettre elle-même fin à ses jours. Parmi toutes les méthodes envisagées, elle avait retenu l’arme à feu. Le pistolet de son défunt mari pourrait enfin servir à quelque chose.

À ce stade de ses résolutions, elle se dit :
« Je n’oserais jamais me tirer une balle dans la tête. Je vais plutôt me tirer une balle dans le cœur. »

Mais problème, où était exactement le cœur ? Comment être certaine de ne pas se rater ? Alors, innocemment, elle appela son médecin par téléphone pour lui demander quel était l’emplacement exact de l’organe.

« Votre cœur est situé environ 5 centimètres sous votre sein gauche », lui dit-il.

Le lendemain, la pauvre veille était admise à l’hôpital pour plaie par balle dans le genou gauche.

Une étude sur les crises cardiaque

Les conclusions récentes d’études épidémiologiques viennent d’être révélées par la revue médicale « The Psychoscientist ». Les voici :

A ) Les japonais mangent très peu de matières grasses et ont moins de crises cardiaques que les anglais et les américains.

B ) Par contre, les français mangent beaucoup de matières grasses et sont moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

C ) Les japonais boivent peu de vin rouge et sont moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

D ) Les français boivent énormément de vin rouge et sont aussi moins sujets aux crises cardiaques que les anglais et les américains.

E ) Conclusion : buvez et mangez ce que vous voulez. C’est parler anglais qui vous tue.

L’hypertension maritale

C’est un quinquagénaire qui se rend chez le médecin et qui se plaint de palpitations. Le docteur remarque son teint rouge vif et lui demande en prenant sa tension :
– Vous faites de l’hypertension, non ?
– Ouais… C’est familial…
– Du côté de votre mère ou du côté de votre père ?
– Ni l’un ni l’autre : ça vient du côté de ma femme…
– Allez, ne dites pas de bêtises ! Comment votre femme pourrait-elle être responsable de votre hypertension ?

Le gars soupire et répond :
– On voit bien que vous ne la connaissez pas, docteur…

Surtout ne pas se rater

Les perles : les journalistes

« Il s’est brûlé la cervelle en se tirant une balle en plein cœur. »

(Nord Éclair)