blague sur la vulgarité

Putain de bordel de Noël de merde

La maman d’un petit garçon l’interroge :
– Il paraît que tu t’es levé au milieu de la nuit pour guetter le père Noël. L’as-tu vu ?
– Non, il faisait trop noir. Mais j’ai entendu le mot qu’il a dit quand il s’est cogné le genou contre la table.

Envoie-moi tout

Un mec, une nana :
– Si tu dors, envoie-moi tes rêves ; si tu ris, envoie-moi ton sourire ; si tu pleures, envoie-moi tes larmes… Je t’aime.
– Chuis en train de faire caca, je t’envoie quoi ?