Les vieux golfeurs

Un retraité rentre chez lui avec son sac de golf, un peu dépité.
– Ça n’a pas été ? lui demande sa femme.
– Ben je n’ai pas de mal à frapper la balle, mais le problème c’est que je n’arrive pas à voir où elle tombe, même avec mes lunettes…
– T’as qu’à emmener mon frère Marcel !
– Mais il a 84 ans, Marcel. Et il ne sait pas jouer au golf.
– Oui mais il y voit très bien. Tu joues, et lui te dit où la balle est tombée !

Le jour suivant, notre golfeur emmène son beauf de 84 ans au golf et il tire son premier swing.
– T’as vu où elle est partie Marcel ?
– Ouais !
– Alors ? elle est où ?
– J’ai oublié.

Juste la quarantaine

Un gars va chez son médecin :
– Docteur, j’ai à peine quarante ans, et pourtant, quand je me regarde dans la glace, je vois un vieil homme chauve au teint jaune, aux joues creuses, à la peau flasque et aux dents qui se déchaussent. Qu’est-ce que c’est ?
– Je n’en sais rien, mais ce que je peux vous dire, c’est que votre vue est parfaite…

Le moral à zéro

La femme toute nue s’examine dans la porte miroir et dit à son mari :
« Tu sais quand je me regarde, je vois une femme vieillie ; j’ai la face pleine de rides. J’ai des poches sous les yeux. Mes cheveux sont grisonnants. Mes seins tombent quasiment jusqu’à la ceinture. Mes hanches ont élargi de façon disproportionnée. J’ai une culotte de cheval. Mes fesses sont devenues énormes et pendantes. Et mes jambes sont devenues toutes maigrichonnes. Je t’en prie, chéri, dis-moi quelque chose qui me remonterait le moral. »

L’homme réfléchit quelques secondes et soudain lui dit :
« Eh bien ! Chérie, tu as encore une excellente vue. »