La vie selon Tapie

Les perles : la justice

« Dans la vie, c’est comme au cirque. Il y a les balayeurs et les équilibristes. Si le balayeur fait tomber l’équilibriste, il n’y a plus de cirque », déclare Bernard Tapie, président de l’OM, devant les policiers de la Brigade financière venus lui demander quelques explications sur les irrégularités relevées dans la gestion du club de foot marseillais. Forte pensée de veine tapiste, que l’on traduira de manière plus abrupte, mais plus compréhensible, par : « Lâchez-moi les baskets ! J’ai le pouvoir de vous briser ! »

Le sexe coca

Deux vieux assis sur un banc discutent :
– Dis-moi, elle est comment, ta vie sexuelle ?
– Comme le coca ! D’abord elle était normale, puis elle est devenue light, et maintenant c’est zéro…

L’espoir d’un meilleur monde

Les perles : les épitaphes

« Ci-gît Alfred S… Après son veuvage, il vécut vingt ans auprès de sa belle-mère et il est mort avec le ferme espoir de connaître un monde meilleur. »

Divorcer aux Maldives

« Ma femme et moi, on se demandait ce qui était mieux pour nous, une semaine de vacances aux Maldives ou un divorce. Mais on s’est vite aperçu qu’un voyage aux Maldives ne dure qu’une semaine, alors qu’un divorce, c’est pour la vie. »

Woody Allen

Les garçons d’ascenseur

Maurice Biraud s’était penché sur le sort des malheureux garçons d’ascenseur :
Le drame, pour eux, affirmait-il, n’est pas, comme on pourrait le croire, que dans leur vie, il y ait des hauts et des bas. C’est qu’ils n’arrivent jamais à savoir la fin des bonnes histoires qu’ils entendent toute la journée.