L’informaticienne enrouée

Les perles : les petites annonces

« 30 ans, informaticienne, sans artifice, soignée, enrouée, ayant beaucoup de tendresse à donner, cherche homme non-fumeur et soigné. »

La drague de l’accident

Un homme pressé entre dans un hôtel, et se dirige vers la réception à toute vitesse. Il se cogne accidentellement à une femme près de lui et ce faisant son coude heurte le sein de la dame. Et les voilà tous deux très embarrassés.

Alors l’homme se tourne vers elle et lui dit :

  • Madame, si votre cœur est aussi tendre que votre sein, je sais que vous me pardonnerez…

Et la dame répond du tac au tac :

  • Monsieur, si votre pénis est aussi dur que votre coude, je suis dans la chambre 312…

Ma chère et tendre muse

– Tu es ma muse.
– Oh c’est trop chou, mon cœur, qu’est-ce que tu attends pour écrire un bouquin ou composer une musique ?
– De l’inspiration.

Le nom de ma femme

Un couple a invité un ami à dîner. Après le repas, l’invité prend le maître de maison à part :
– Tu m’épates vraiment ! Ma chérie par-ci, mon amour par-là, ma puce, mon trésor… C’est le grand amour, c’est formidable !
– C’est surtout que je ne suis pas fichu de me souvenir comment elle s’appelle !

Les dents de l’amour

Grand-Mère et Grand-Père sont assis sous leur porche, regardent le beau coucher de soleil et se rappellent le « bon vieux temps ».

Grand-Mère se tourne vers Grand-Père et dit :
– Chéri, te souviens-tu quand nous avons commencé à sortir ensemble et que tu te penchais délicatement vers moi pour prendre ma main ?

Grand-Père la regarde, sourit et prend obligeamment sa vieille main dans la sienne.

Avec un sourire ironique, Grand-Mère insiste un peu :
– Chéri, te souviens-tu comment après nos fiançailles tu te penchais parfois vers moi pour m’embrasser sur la joue ?

Grand-Père se penche lentement vers Grand-Mère et lui donne un long baiser sur sa joue ridée.

De plus en plus hardie, Grand-Mère dit :
– Chéri, te souviens-tu comment après notre mariage tu me mordillais gentiment l’oreille ?

Grand-Père se lève lentement de son fauteuil et rentre dans la maison.

Alarmée, Grand-Mère dit :
– Chéri, où vas-tu ?

Grand-Père de répondre :
– Chercher mes dents…