Les câlins d’amour

– J’adore serrer un bel homme ou un beau petit garçon dans mes bras, dit une maman à son fils de cinq ans en joignant le geste à la parole.
– Comme moi et papa ? demande l’enfant.
– Oui, comme papa et toi. Et toi, demande la mère, tu aimes serrer une belle femme ou une jolie fille dans tes bras ?
– Non, réplique le gamin, seulement toi et mamie !

C’est toujours une histoire de numéro…

Un mec, une nana :
– Ma chérie, aujourd’hui je vais t’appeler Ève !
– Et pourquoi ?
– Parce que tu es ma première femme…
– Ah, ok… Ben alors moi je vais t’appeler Porsche !
– Pourquoi ?
– Parce que tu es le 911…

Le futur appartient aux audacieux

L’institutrice est charmante, jolie, blonde. Elle fait un cours de morale sous l’œil attendri de toute une classe de garçonnets. On entendrait une mouche voler…
– Il faut, dit-elle, toujours penser à l’avenir. Tenez, par exemple, hier j’étais dans les bras de mon père, aujourd’hui je suis dans les bras de mon époux. Mais demain ?
– Demain, demande Toto avec effronterie, est-ce que vous serez libre ?