blague sur la prostitution

La délinquance estivale

Les perles : la justice

Contrôle d’identité. Motif invoqué par les policiers : l’interpellé transpirait à grosses gouttes en regardant les prostituées. Son avocat, Me Pierre Ceccaldi, plaide que « la sudation n’est pas la manifestation extérieure d’un comportement délinquantiel, mais le signe évident d’une forte chaleur estivale ». L’intéressé a été relaxé.

Les putes des Girondins

Les perles : la justice

Au procès du club des Girondins de Bordeaux, on apprend que des prostituées étaient offertes aux arbitres par certains clubs, la nuit précédant le match, ce qui, bien évidemment, n’avait pas de conséquence sur l’issue du match ! Les jeunes femmes étaient payées jusqu’à 20.000 francs. À ce prix-là, on espère qu’elles savaient aussi faire la cuisine

L’honnêteté amicale

Deux couples d’amis jouent aux cartes. Jeff fait tomber des cartes par terre et, en se baissant pour les ramasser sous la table, il s’aperçoit que la copine de Dave, Jessica, n’a pas de culotte. Surpris, il se cogne la tête et ressort tout rouge. Plus tard, quand il va à la cuisine pour des rafraîchissements, Jessica le suit et demande :
– As-tu vu quelque chose qui te plaisait sous la table ?
– Oui, ça m’a plu, dit-il.

Elle fait un clin d’œil, sourit, et dit :
– Tu peux l’avoir pour 100 euros.

Après une ou deux minutes, Jeff dit qu’il est intéressé. Elle dit que puisque Dave travaille les vendredis après-midi et pas Jeff, qu’il vienne chez elle vendredi vers 14h00. Ce qu’il fait.

Après que Jeff ait payé les 100 euros, ils vont dans la chambre et font l’amour dans toutes les positions pendant 2 heures, puis Jeff s’en va.

Dave rentre vers 18h00 et demande :
– Est-ce que Jeff est venu cet après-midi ?

Choquée, Jessica répond :
– Oui, il est venu quelques minutes.
– Et est-ce qu’il t’a donné 100 euros ?

Elle pense : « Zut ! il est au courant. » À regret, elle dit :
– Oui, il m’a donné 100 euros.
– Très bien, dit Dave. Jeff est passé à mon bureau ce matin et m’a emprunté 100 euros et il a dit qu’il passerait chez nous pour me les rendre. C’est super d’avoir des amis honnêtes.

Les affaires de la blonde

Un juge demande à une blonde provocante :
– Vous êtes une prostituée, je crois.

La dame proteste :
– Ça, ce sont mes affaires !
– Procédons autrement, dit le magistrat : comment vont les affaires, en ce moment ?