blague sur la peine de mort

Fléché à mort

Un condamné à mort s’étonne :
– Pourquoi vos hommes s’apprêtent-ils à m’exécuter avec des arcs et des flèches, au lieu de fusils classiques ?
– Parce que, explique l’officier, j’ai un mal de tête épouvantable, et je ne pourrais pas supporter le bruit d’une salve.

Mortelle méfiance

Les perles : la justice

Le condamné à mort aperçoit la guillotine. Il s’immobilise. Le bourreau le regarde et lui demande :
– Vous avez peur ?
– C’est pas que j’aie peur, mais j’me méfie ! réplique la future victime.