Les progrès médicaux

Deux petites vieilles discutent :
– Dans le temps, quand j’étais encore une jeune fille, il fallait se déshabiller entièrement lorsqu’on se faisait ausculter chez le docteur, maintenant il suffit de lui tirer la langue.
– C’est fou ce que la médecine a fait comme progrès !

Même mort !

Un homme vient de mourir. Pour le punir, sa femme, qu’il a trompée tout au long de sa vie, décide de l’enterrer tout nu. Quand arrive l’hiver, elle a des remords. Elle va au cimetière, lui porter de quoi se couvrir. Mais la tombe est vide. Un petit papier est dessus avec ces quelques mots :
– Je suis trois tombes plus loin, chez Yvonne.

Du cul, du cul, du cul !

Alors que l’atelier d’un peintre, au sommet d’un immeuble de dix étages, est la proie des flammes, un pompier dit à un de ses collègues :
– C’est déjà la cinquantième toile, représentant une femme nue, que l’artiste jette par la fenêtre. Encore un peu de patience et il ne devrait pas tarder à nous lancer son modèle.

La joyeuse nudité

Questions existentielles :

Pourquoi se la péter avec nos fringues alors que nos meilleurs moments, on les passe à poil ?