Chacun son faux électeur

Les perles : la justice

Dans une affaire de fraude électorale, deux observateurs discutent de l’air du temps et du mécanisme de la « triche ». Un homme au fort accent corse prend alors la parole : « Nous, en Corse, on fait voter les morts. Vous, à Aubagne, vous faites voter les santons ! »

Semaine de merde

Les perles : la justice

Le condamné à mort monte à l’échafaud.
– Quel jour sommes-nous ? demande-t-il à son bourreau.
– Lundi ! lui répond son ultime tourmenteur.

Et le condamné de glisser :
– Encore une semaine qui commence bien…

Je vous le jure droit dans les yeux

Les perles : la justice

De la bouche d’un parlementaire accusé de malversations : « Je suis honnête ! Si j’étais malhonnête, je le proclamerais hautement et me le cracherais à la figure ! »

Et merde !

Les perles : la justice

Certains prévenus sont reconnaissants :
– Puis-je ajouter un mot, monsieur le président ?
– Si vous voulez, répond le magistrat.
– C’est un mot de cinq lettres … Merci.
On a frôlé l’outrage.

Il porte plainte contre lui-même

Les perles : la justice

Un habitant du Kentucky s’est poursuivi lui-même en justice, et il a gagné ! Larry Rutman s’amusait à lancer un boomerang, mais celui-ci l’a frappé à la tête en revenant vers lui. L’incident aurait causé des dommages durables à sa mémoire. Il a alors songé à porter plainte contre le fabricant, mais son avocat le lui a déconseillé car le boomerang fonctionnait parfaitement.

M. Rutman a donc décidé de s’attaquer en réclamant 300.000 $ de dommages et intérêt pour sa maladresse, et le juge lui a donné raison. C’est sa compagnie d’assurances qui a payé la somme, le plaignant étant protégé dans le cas où il blesserait quelqu’un.