blague sur la corruption

Les putes des Girondins

Les perles : la justice

Au procès du club des Girondins de Bordeaux, on apprend que des prostituées étaient offertes aux arbitres par certains clubs, la nuit précédant le match, ce qui, bien évidemment, n’avait pas de conséquence sur l’issue du match ! Les jeunes femmes étaient payées jusqu’à 20.000 francs. À ce prix-là, on espère qu’elles savaient aussi faire la cuisine

Tentative de corruption

Une nana, un mec :
– Chéri, j’ai acheté des bières car soir y’a match à la télé, donc peux appeler tes copains, et vous ferai aussi à manger…
– Ok, c’est grave cette fois ?
– Le pare choc, le phare, l’aile avant et la portière.