Qui compte et qui lisse

Ayant perdu sa place, un comptable a décidé d’ouvrir une petite boutique de fruits et légumes. Le premier jour, il va au marché de gros à Rungis où il achète cinquante melons à un euro, qu’il met en vente au même prix d’un euro. Le soir, il a tout vendu et il fait ses comptes.
– Je n’y comprends rien, dit-il à sa femme, nous n’avons pas gagné un centime.
– C’est ta faute, aussi. Je t’avais dit d’en prendre deux fois plus !

Le vol du trou

Des malfaiteurs cambriolent une banque après l’heure de la fermeture et tombent sur le caissier penché sur ses livres comptables. Ils l’attachent, le bâillonnent, puis vident le coffre et les caisses. Au moment de partir, ils comprennent que le pauvre homme essaie de leur dire quelque chose à tout prix. L’un des cambrioleurs lui ôte son bâillon :
– Emportez aussi les livres, s’il vous plaît, j’ai un trou de 4.000 euros !