Et Verlaine pleure…

– Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone.
– Hein ?
– Il pleut, je me fais chier.
– Ha.