blague sur l’adolescence

Le bonheur du lundi

« Depuis que les femmes travaillent, on est passé de « Merci mon Dieu, c’est vendredi » à « Merci mon Dieu, c’est Lundi ». Si une mère n’a jamais dit ça, c’est que ses enfants n’ont pas encore atteint l’adolescence. »

Ann Diehl

Publicité