Le bug de l’an 0

Le bug de l’an « Rien av. JC », il y a plus de 2000 ans…

C’est un document exceptionnel qui est présenté aujourd’hui, fruit de longues recherches menées par un groupe d’éminents spécialistes…

Rome, le Forum

7ème jour des ides de Mars an I av J-C sic

Ave Cassius Calculus

Je viens juste d’être informé que toutes les provinces de l’Empire sont encore loin d’avoir résolu le problème du passage à l’année « rien ». Le gouverneur de Judée m’a même écrit qu’il s’en lavait les mains. Je comprends mieux pourquoi son dernier recensement a posé tant de problèmes d’organisation.

Les prêtres du temple de Jupiter commencent à dire que l’ordre divin persistera sans problème si nous décimons simplement les classes bureaucratiques. Je dois admettre qu’une réduction de X pour C éliminerait quelques poids-morts mais je ne vois pas en quoi cela nous aiderait à résoudre le problème.

L’arrivée de l’année « rien av J-C » promet de nous conduire à tout un tas de catastrophes à moins que nous n’embauchions des cohortes de scribes pour mettre à jour les parchemins des lois et les annales du commerce de l’Empire. Je peux voir en plus des problèmes en Perse et en Asie Mineure. Sans parler de l’Égypte. Peux-tu imaginer la transformation des hiéroglyphes. Je comprends que Cléopâtre n’ait pas voulu voir ça.

NB : Que Ptolémée se préoccupe d’embaucher des spécialistes pour les inscriptions des Pyramides. Quelqu’un dit que nous pourrions être inquiets au sujet de « tables scellées » dont la signification m’échappe. Quand au fournisseur impérial officiel Minus Dolcius, il soutient que nous devons tout recopier sur des tablettes et des parchemins neufs qu’il vend à prix d’or. Evidemment Linus a raison, il y a vraiment des coups de caligae quelque part qui se perdent.

Nous n’avons plus de temps à perdre. Certains proposent qu’on utilise un nombre spécial pour désigner « rien » : ils suggèrent de le symboliser avec un cercle mais cela nous fait gagner un an tout au plus. Après je ne sais pas comment les gens se débrouilleront en raisonnant à l’envers. Ayant descendu la pente des ans joyeusement, nous devons maintenant songer à la remonter. Nous avons consulté des astrologues, mais ils ont simplement dit que continuer à descendre la pente en utilisant « Moins av J-C » ne marcherait pas. Comme d’habitude, ces consultants ont demandé une fortune pour ne rien faire d’utile. En ce qui me concerne, je n’arrive pas à imaginer le sable qui remonte dans un sablier. On pourrait penser que quelqu’un aurait imaginé plus tôt le passage à l’an « rien » et ne pas nous laisser ainsi régler le problème à la dernière minute. J’en perds mon latin.

J’ai parlé à César Auguste l’autre soir. Il était blême que Jules n’ait rien fait à ce sujet quand il préparait son calendrier julien. Il a ajouté qu’il comprenait pourquoi Brutus et ses gens étaient devenus violents. Tibère a dit à son père que Jules était seulement concerné par la correspondance des mois et des saisons, pas par le numéro des années. J’ai cru qu’Auguste allait péter un joint d’aqueduc.

Des rumeurs disent que trois mages d’Orient sont en route avec une bonne nouvelle, mais malheureusement ils n’arriveront que lorsque tout sera terminé. D’autres disent que le monde n’est pas fait pour une année « rien ». Ils pensent même que c’est le signe de la fin du monde et que Pluton sortira des Enfer. Assurément Cassius, c’est la fin du monde que nous connaissons et le début d’une ère nouvelle. La chute de Rome. De nouveaux dieux même. Que les Dieux nous protègent, je n’ose y penser.

Le jeune Claude a fait une proposition intéressante. Il dit que n-n-nous p-p-pourrions s-s-sauter l’an-n-n-née « r-r-rien » et p-p-passer d-d-directement d-d-de l’an-n-n-née I « av J-C » à l’an-n-n-née I « ap J-C ». Pline prétend que cela ne veut rien dire. Cet oiseau de mauvais augure affirme que nous devrions stocker du grain de l’eau et du fumier de chameau pour le chauffage. Te rends-tu compte de l’inflation du prix du fumier de chameau importé que cela va entrainer ? Sans parler des soieries des olives séchées du vin d’Aquitaine et des catapultes supplémentaires pour nous protéger contre les Gaulois errants les

Germains et autres barbares. Je suggère que Pline soit transféré à Pompéi au pied du Vésuve.

En outre, il nous faudra changer tous les circuits de nos machines – je veux dire nos esclaves- au risque de provoquer d’incontrôlables virus à l’instar de Spartacus et autres Astérix. Belle galère en perspective pour nos intendants.

Les usuriers sont inquiets. Ils craignent que les taux de prêts ne s’inversent, ce qui les obligeraient à payer les clients qui empruntent le moindre denier. On envisage de consigner tous les chevaux dans leurs écuries de peur qu’ils ne se mettent à galoper à reculons ce qui endommageraient les chariots et menacerait des vies humaines.

Je crois que nous n’avons pas encore pensé à toutes les conséquences de ce problème de l’année « rien » qui sont légion et je t’enverrai un parchemin si j’ai du nouveau.

Marcus Alexandrius
Amicalement

Rate this post

Les trois rois mages

Savez-vous ce qui se serait passé, si ça avait été trois Reines mages au lieu de trois Rois mages ?
– Elles auraient demandé des directions pour se rendre à la crèche.
– Elles seraient arrivées à l’heure.
– Elles auraient aidé à l’accouchement.
– Elles auraient nettoyé l’écurie.
– Elles auraient fait une fricassée.
– Elles auraient apporté des cadeaux pratiques et on aurait la Paix sur terre.

Rate this post

L’amour de Jacques Normand

« Aimez-vous les uns les autres, a dit le Christ, mais il n’a pas interdit les préférences. »

Jacques Normand

Rate this post

Enfoncer le clou

Les perles : les journalistes

« À aucun moment, le Christ n’a baissé les bras. »

(Le Paroissien de Lamballe)

Rate this post

L’arrêt maladie de Jésus Christ

Jésus choisit Marseille pour revenir sur Terre. Afin de trouver du monde et se faire connaître, il entre dans un café.
– Salut les gars, je suis Jésus, je suis redescendu sur Terre…
– Peuchère, j’te crois pas.
– Si, Si, je suis Jésus.
– Prouve-le !

Un handicapé passait par là dans son fauteuil roulant, Jésus lui met la main sur l’épaule et le paralytique se lève et marche.

Un aveugle buvait tranquillement son pastis, Jésus lui met la main sur les yeux et l’aveugle retrouve une vision parfaite.
Jésus s’approche d’un troisième et l’autre crie :
– Ne me touche pas, surtout, NE ME TOUCHE PAS !!!
– Mais pourquoi donc, je ne te veux aucun de mal, seulement te guérir.
– Ne me touche pas ; je suis fonctionnaire et il n’y a que 15 jours que je suis en arrêt maladie.

Rate this post