Les mouchoirs de la honte

Une jeune femme terriblement enrhumée a pris la précaution d’emporter deux mouchoirs avant de se rendre à un grand dîner. Elle en met un dans son sac et l’autre, dans son corsage.

Au dessert, elle ne plus décemment se servir du premier mouchoir qui est ruisselant. Elle met sa main dans son corsage pour chercher l’autre. Mais il a dû glisser.

Elle fouille fiévreusement à droite et à gauche, tout le long de sa poitrine. Elle y met les deux mains. Et soudain, elle s’aperçoit que les conversations ont cessé et que tous les convives ont le regard fixé sur elle…

Alors elle retire précipitamment les mains de son corsage et elle dit en rougissant :
– J’étais pourtant sûre d’avoir les deux en arrivant…

Le peintre et la fille sensationnelle

Un peintre américain rencontre une fille sensationnelle, tellement bien roulée qu’il se met à trembler de désir en la regardant. Il commence par balbutier, puis il finit par lui dire :
– Je suis portraitiste. Vous ne voudriez pas poser pour moi ?
– Je veux bien, répond la fille, mais ce sera 100 $.

Le gars racle les fonds de tiroir pour pouvoir la payer, mais à la troisième séance de pose, il n’y tient plus et il lui dit :
– Vous savez que j’aimerais bien vous peindre les seins nus ?
– D’accord, dit la fille, mais ce sera 200 $.

Alors, il emprunte à tous ses amis. Et puis à la deuxième séance de pose, il lui avoue tout d’un coup :
– Écoutez, je ne vous ai pas tout dit. La vérité, c’est que je voudrais vous faire poser à poil…
– OK, dit la fille, seulement, ce sera 500 $.

Cette fois-ci, le gars vend ses fringues. Et à la première séance de pose, il a les yeux qui lui sortent de la tête, il n’en peut plus, il se précipite sur elle et il s’écrie :
– Tant pis ! Je vais vous le dire ! Je crève d’envie de coucher avec vous. Quel est votre prix ?
– Cinquante dollars, comme pour tout le monde…

Coronavirus et confinement #338

Petite question : si on découpe son masque dans un soutien-gorge est-ce qu’on devient un porteur sein ?